AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 HESS, Rudolf.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lazarus
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 102
Age : 44
Localisation : Illkirch-Graffenstaden
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: HESS, Rudolf.   Mar 30 Jan - 14:17

Homme politique, né à Alexandrie (Egypte) le 26 avril 1894, mort à Berlin en 1987.


Son grand-père y avait monté un commerce de gros que reprit son fils, Fritz, lequel avait épousé une bavaroise, Klara Muench, qui lui donna quatre enfants, dont Rudolf. Celui-ci fit ses études au lycée français en Allemagne. Lorsqu'il eut 15 ans, alors qu'il désirait s'orienter vers des études philosophiques, avec l'avis favorable de ses professeurs, son père refusa et l'obligea à embrasser la carrière commerciale, afin qu'il pût un jour lui succéder à la tête de l'affaire qu'il dirigeait à Alexandrie. Rudolf Hess entra donc à l'école supérieure de commerce de Neufchâtel, en Suisse. Quatre ans plus tard, en 1914, quand la guerre commença, il s'engagea aussitôt dans le 1° régiment bavarois d'infanterie. Blessé deux fois, entré dans l'aviation, devenu brillant pilote, il était lieutenant en 1918.

Démobilisé, Hess vint à Munich où grondait la révolution communiste mais où les pangermanistes bavarois tenaient encore plus ou moins le haut du pavé. C'est là qu'il rencontra Dietrich Eckart, journaliste et écrivain, qui l'introduisit dans la société Thulé (loge pangermaniste et antisémite) où il fit la connaissance d'Alfred Rosenberg. A l'université, il suivait les cours de géopolitique de Karl Haushofer, dont il devint le disciple et l'ami de son fils Albrecht. En 1920, Hess entendit un discours de Hitler. Ce fut pour lui un bouleversement quasi religieux. Il venait de rencontrer le "chef spirituel germanique" qu'il attendait. Son destin était scellé. Il va vivre désormais pour et par Adolf Hitler.

Après le putsch manqué des 8-9 novembre 1923, à Munich, Hitler et Hess se retrouvèrent dans la prison de Landsberg où Hitler va écrire Mein Kampf, tapé à la machine par Hess.

Secrétaire privé de Hitler de 1924 à 1932, Hess devint alors président de l'administration du parti national-socialiste, puis, en 1933, ministre du Reich. Il fut nommé officiellement, en 1935, représentant personnel du Führer et, en 1939, proclamé par lui son successeur.

Sans prétention au pouvoir, Hess s'efforça souvent en vain de régler les différents qui séparaient les leaders ambitieux du parti. Partisan convaincu d'une entente anglo-allemande, il déplore l'entrée en guerre. Il tente divers contacts avec Londres en 1940 pour conclure la paix. A la veille de l'invasion de l'U.R.S.S. le 10 mai 1941, il s'envole pour l'Angleterre à bord d'un Messerschmitt 110 et atterrit en Ecosse sur les terres du duc de Hamilton, qu'il a connu lors des jeux olympiques, à Berlin en 1936. Il offre de négocier une paix anglo-allemande, mais Churchill le fait arrêter avant tout pourparler politique. Soumis à de rudes interrogatoires, à une détention tracassière, Hess tente de se suicider. Il présente bientôt des troubles psychiques assez nombreux. Mais la réalité de son aliénation mentale n'est pas prouvée. Quoi qu'il en soit, après la capitulation allemande, il est amené à Nuremberg pour y être jugé par les membres du tribunal militaire international. En 1946, il est condamné à la prison à vie à Spandau (Berlin-ouest). Les soviétiques s'opposèrent constamment à sa libération et Hess demeura le seul occupant, jusqu'à l'âge de 93 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
HESS, Rudolf.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rudolf Diesel
» Photos de nuit de votre réseau… Extérieur/Intérieur
» Avenir de la ligne 1 et de ses extensions.
» (Limoges) Six nouveaux trolleybus pour les TCL.
» Et si vous deviniez un peu ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Personnages célèbres. :: Personnages des forces de l'Axe.-
Sauter vers: