AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Osttruppen en Normandie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Otto Carius
feldmarschall(Admin)
feldmarschall(Admin)
avatar

Nombre de messages : 44
Age : 28
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Osttruppen en Normandie   Ven 13 Avr - 8:48

Bonjour à tous, voici un nouveaux post basé sur mes recherches que j'ai faite sur les troupes d'origine soviétique et ayant servit la Wehrmacht.
Il y avait les Osttruppen (troupes de l'Est) et Ostlegionnen (Legions de l'Est) formés de volontaires étrangers, la plupart étant des déserteurs de l'Armée Rouge (russes et non-russes) ou des anciens prisonniers recrutés, mais aussi d'autres volontaires venant de très lointaines contrées. Ils étaient légèrement équipés, souvent avec du matériel soviétique de prise, et généralement placés en défense ou utilisés dans des opérations de maintien de l'ordre dans les territoires occupés.
Pour ce qui est des opérations en France, le LXXXIVe Korps de la VIIe Armée allemande défendant le secteur du débarquement en juin 1944 était composé de nombreux bataillons de volontaires de l'est (surtout Géorgiens et Russes). Les Géorgiens de l'Ost-Battaillon 795 affecté à la 709. Infanterie-Division se trouvaient à Utah Beach. Les unités défendant les secteurs Tare Green et Uncle Red furent anéanties par le bombardement aérien et naval précédant le débarquement, les survivants furent pour la plupart trop choqués et traumatisés pour défendre efficacement les plages. D'autres unités géorgiennes se trouvant plus à l'intérieur des terres, combattirent notamment des unités de la 82e division aéroportée US et même de la 101e, chargées d'ouvrir le passage pour la 4e Division d'infanterie US qui arrivait depuis la mer. Un autre bataillon géorgien, le 798, combattit lui aussi la 4e DI.
La combativité de ces unités était inégale selon le secteur : si par exemple les Géorgiens ont fui le combat dans certains cas (Sainte Mère Eglise), d'autres unités opposèrent par contre une résistance très dure (Turqueville, Beuzeville-au-Plain,...) contrairement à ce que l'on entend trop souvent à leur sujet disant que ce sont des troupes ayany l'habitude de se rendre à la moindre percè alliée ou balle tiréz.
Il y eut aussi le bataillon 797 appartenant à la 79. Infanterie-Division géorgien chassé de Coutances en juillet 44 par la Résistance et un groupe de cavalerie américain.
Le bataillon 799 qui, de 1943 à 1944, participa à des actions contre les maquisards dans le Sud et le Massif Central. Arrivé à Périgueux, un groupe de sympatisants communistes s'était même constitué au sein du bataillon et essaya d'entrer en contact avec la Résistance locale avant d'êtres dénoncés par les autres soldats géorgiens à leur capitaine allemand. En août 1944, le 799 participa aux derniers jours de la bataille de Normandie.
Un autre bataillon géorgien, le 823, fut intégré en 1943 à la défense de l'île anglo-normande de Guernesey.
La 30e brigade de volontaires russes de la 243. Infanterie-Division défendait les plages près d'Avranches (donc hors des secteurs de débarquement). @+
Otto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Osttruppen en Normandie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PUCES MOTO à ELBEUF (76) Haute normandie 100km de Paris
» Le train du Rugby en Normandie
» Les fiches horaires de Caen-Paris version Haute Normandie
» Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)
» Perturbations sur le réseau ferroviaire en Normandie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les forces en présence. :: L'Axe-
Sauter vers: